04-12-2018 - Lioness Shape - Ophélie (6)

PRESSE

"La musique devrait tout le temps ressembler à ce genre de miracle et ne jamais s’éterniser en éternels débats stériles. Tout ça pour vous dire qu’ici, de débats, il n’y en aura pas. Seul mot d’ordre, écoutez Impermanence, point final."

Thierry Folcher

JazzMag738-Couv.jpg
LABORIE Jazz - LIONESS SHAPE Jazz Magazi

"Un autre monde s'ouvre à nos oreilles avec le premier album du trio féminin électrique Lioness Shape, "impermanence" RÉVÉLATION! ... Dans un univers sonore très singulier façonné par la voix de Manon Chevalier, les claviers de Maya Cros et la batterie d'Ophélie Luminati, on retrouve des accents d'indie pop, d'électro et de jazz du monde qui rappellent parfois certaines faces du rock progressif des années 1970... Le label de Jean-Michel Leygonie se fait encore une fois découvreur de talent, ce qui ne lui a déjà pas si mal réussi avec Yaron Herman, Paul Lay ou Anne Paceo." 

Philippe Vincent, Jazz Magazine

Juin 2021

"Impermanence, c’est une belle métaphore qui colle très bien pour décrire la musique de Lioness Shape qui « change sans cesse », mais en gardant malgré tout une unité de couleur, une cohérence sonore. Bref, laissez-vous séduire par la proposition musicale de Lioness Shape, c’est du classieux, sans en faire des tonnes."

Paskal Larsen

"Le son est enveloppant, parfois entre le grandiose et la bluette jazz susurrée comme dans El canto de mi deseo et parfois résolument plus intimiste comme dans Self-reliance si ce n’était ce solo free de clavier qui rappelle les envolées seventies d’ELP. La musique atteint des sommets de maestria, entre free jazz, assonances addictives et expérimentations vocales. Les claviers apportent une belle profondeur à la voix de Manon comme dans le très dépouillé Blue wooden chair où interviennent également des instruments plus exotiques. La musique est parfois en total lâcher prise, sauvage et impétueuse comme sur Water, parfois fascinante par sa douce tranquillité comme sur My tame bird."

Stanislas Claude - Publik'ART

Capture d’écran 2021-05-17 à 15.27.21.jp

"Lioness Shape brouille les pistes avec sa musique et son superbe album Impermanence. Certains morceaux commencent pop et finissent jazz comme ce Self Reliance, parfois c'est le contraire. Rien est acquis et déterminé. On savoure l'invention, la fraicheur miraculeuse et l'originalité du disque"

Jazz Actuel

couleurs jazz Media.jpg

COUP DE COEUR

"Impermanence est une découverte salutaire. L’album est l’écho de désharmonies dont les mélanges remettent les astres en place pour une plongée virtuose dans des thématiques contemporaines...Le projet artistique de Lioness Shape est abouti et démontre l’incroyable force créatrice d’un trio que l’on suivra avec grand intérêt, notamment sur scène."

frédéréic Mignard

"On se laisse imprégner par les ambiances musicales enveloppantes, enivrantes et racées, portées par la liberté d'un jazz moderne aux accents progressifs teintés d'une pop indie, de trip hop, de soul, de jazz contemporain et de chanson dont les textes peuvent être en espagnol, anglais ou français. Cela produit un album attractif aux qualités esthétiques remarquables."

Music'actu

Capture d’écran 2021-06-16 à 12.44.59.jp

Dès le premier titre, Somos Tantas, le ton est donné. La mise en scène sonore se veut atypique, comme cette voix qui ne cesse de moduler et qui libère le corps de l'énergie contenue. Pas de doute, le trio 'Lioness Shape' possède une tonalité impertinente, ce que confirme le reste de l’album en dictant ses propres règles à chaque détour. Un jeu constitué d'échanges en « dehors des clous » mais qui apporte surtout un discours "voix/clavier/batterie" ne manquant pas de singularité.

Elian Jouglas - Cadence info

COUP DE COEUR

"Une superbe musique que l’on prend plein les oreilles dès les premières notes, et encore ne s’agit-il que de la partie immergée de cet opus-iceberg"

Dominque Boulay

Paris Mov & Blues Magazine

"Le trio exclusivement féminin séduit avec Impermanence, un album de jazz vocal d’une grâce affolante."

Nicolas Bassy - Actu Médias

"Emmené par la chanteuse et compositrice Manon Chevalier reconnaissable à sa crinière d’or, Lioness Shape rugit tout au long de ce premier album brillant et inspiré en diable."

Jean-Marc Lebeaupin- Art six mic